Danas

TPI : les adieux de Carla Del Ponte

| |

Après huit années au sein du Tribunal pénal international pour l’ex-Yougoslavie (TPIY), Carla Del Ponte laisse sa place de procureure générale au Belge Serge Brammertz. L’occasion pour elle de revenir, dans un entretien accordé au quotidien serbe Danas, sur le rôle du TPI, sur le bilan de son mandat, sur ses attentes et ses regrets. Ratko Mladić et Radovan Karadžić manquent toujours à l’appel...

Propos recueillis par Jasmina Colak « Je suis insatisfaite et déçue. Le fait que Ratko Mladić et Radovan Karadžić soient toujours en liberté est une tache sur notre bilan, cela jette une ombre sur beaucoup de choses que nous avons accomplies. Malgré tout, il y a deux raisons d’être optimiste. La première et la plus importante est que je suis fière de l’institution que j’ai dirigée, et je suis heureuse de la collaboration à laquelle je suis parvenue. Beaucoup d’affaires ont été achevées. Au cours de mes huit années de fonction, nous avons lancé des actes d’accusation contre 63 personnes, 91 inculpés ont été livrés au TPIY. Pratiquement 80 (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous