IWPR

TPI : le procès du général Perisic pourrait révéler l’implication de Belgrade dans les guerres de Croatie et de Bosnie

| |

Le procès de l’ancien chef d’état-major de l’Armée yougoslave pourrait avoir d’importantes répercussions sur les autres affaires de crimes de guerre entendues à La Haye. L’accusation veut prouver que Belgrade avait la haute main sur les forces serbes de Croatie et de Bosnie.

Par Ana Uzelac L’ancien chef de l’état-major Momcilo Perisic a plaidé non coupable de tous les chefs d’accusations énoncés contre lui, dans ce que plusieurs voient comme l’une des causes les plus significatives entendus à la Haye. Perisic a servi comme chef d’état-major de l’Armée yougoslave durant toute la durée des guerres qui ont enflammé la Croatie et la Bosnie au cours des années 1990. Il est aujourd’hui accusé d’avoir secrètement fourni de l’aide aux armées locales pro-serbes, et ce en toute connaissance de cause des crimes qu’elles commettaient. Selon l’acte d’accusation, bien que cette aide fût dissimulée aux opinions publiques yougoslave et (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous