BIRN

TPI : La Serbie négocie l’arrestation de Mladic

| |

Pour la première fois depuis des années, Belgrade est en position de force. Le gouvernement serbe a officiellement été félicité par Carla Del Ponte pour sa bonne collaboration avec le TPI et les négociations avec l’UE sur la signature d’un Accord de Stabilisation et d’Association (ASA) ont repris. Et d’après certaines sources, Ratko Mladic pourrait prochainement être arrêté en échange de concessions sur le statut du Kosovo.

Par Aleksandar Vasovic Belgrade est convaincue qu’elle pourra exiger des concessions importantes sur le statut du Kosovo et sur son intégration à l’UE en échange du transfert des deux suspects au tribunal de La Hague. Après la publication, lundi, d’un rapport favorable de l’ONU sur la coopération du Tribunal pénal international pour les crimes de guerre commis en Ex-Yougoslavie (TPIY) avec la Serbie, cette dernière a senti le vent tourner à son avantage. Un officiel haut-placé du gouvernement serbe, qui a tenu à garder l’anonymat, a déclaré qu’il était clair que « Mladic est toujours un atout ». Il ajoute que « nous pouvons l’arrêter et le transférer (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous