Oslobodjenije

TPI : l’ancien commandant bosniaque Sefer Halilovic oublié de tous ?

| |

Le procès de Sefer Halilovic, l’ancien chef d’état-major de l’Armée bosniaque, s’est ouvert mardi devant le TPI. Sa responsabilité de commandement est mise en cause dans des violations des lois et coutumes de la guerre. Étrangement, l’opinion bosniaque semble se désintéresser de ce procès, et le général en retraite ne peut compter sur aucun soutien.

Par Nagorka Idrizovic Tandis que les inculpés de guerres pour des crimes beaucoup plus graves partent de Zagreb et de Belgrade accompagnés de chansons et de larmes, et que les gouvernements de ces pays essaient à tout prix d’empêcher la livraison des « criminels en fuite », en risquant même par moments de compromettre l’adhésion de leurs pays à la grande famille européenne, et en privant le pays appauvri de plusieurs dizaines de millions d’aide américain, le premier commandant de l’Armée de Bosnie et Herzégovine part à La Haye en silence, pratiquement oublié de tous et livré à lui-même, dans sa bataille solitaire, par les gens qui encore hier naviguait (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous