BIRN

TPI : Karadžić « sur le point d’établir la vérité concernant Srebrenica »

| |

Le procès de Radovan Karadžić est à nouveau ajourné. Le président du Tribunal pénal international pour l’ex-Yougoslavie, le juge O-Gon, a annoncé le report du procès sans fixer de date de reprise, au grand dam des témoins venus spécialement à La Haye. L’accusé a tout de même pu faire sa déclaration préliminaire, niant le siège de Sarajevo et parlant du « mythe » de Srebrenica. Les actes d’accusation auxquels Radovan Karadžić doit répondre sont nombreux. L’accusé se défend avec enthousiasme, se faisant même passer pour une victime, se jouant ainsi du TPIY, mais surtout des victimes.

" /> Évoquant Srebrenica, Karadžić a noté avec ironie qu’à Potočari, les Bosniaques construisent « un lieu de pèlerinage » et construisent des tombes et un monument sur lequel sont inscrits plus de 8.000 noms de personnes disparues à Srebrenica en juillet 1995. « Or, il y en a à peine plus de 2.000 aujourd’hui enterrées là-bas...et vous pouvez voir que partout en Bosnie on ouvre des tombes, on prend les dépouilles et on les amène à Srebrenica, uniquement pour faire gonfler les chiffres ». « Nous avons été surpris de constater que quand nous avons trouvé les gens à Potočari, personne ne voulait retourner à Srebrenica...et nous avons dû organiser en (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous