Vreme

TPI : de nouvelles preuves accablent la police secrète serbe

| |

Rebondissement au procès de Jovica Stanišić et Franko, dit Frenki, Simatović à La Haye. Un témoin, connu seulement sous le sigle JF-005, contredit totalement la défense des deux accusés. Cet ancien membre de l’Unité des « Bérets rouges » confirme que l’organisation a été créée en 1991, qu’elle a participé au nettoyage ethnique en Bosnie et qu’elle bénéficiait du soutien financier de la sécurité d’État serbe (DB). En outre, le TPI disposerait de la liste des personne payées de la DB qui ont pris part à ces crimes de guerre.

Par Dejan Anastasijević La semaine dernière a été mauvaise pour Jovica Stanišić, ancien chef de la Sécurité d’État (DB) et de son adjoint Frank « Frenki »Simatović. Non seulement le nouveau témoin protégé, comparaissant sous le numéro JF-005, a entièrement ébranlé la défense, mais le procureur a révélé une série de documents prouvant que certains membres des unités paramilitaires ayant perpétré des crimes en Bosnie figuraient sur les listes des employés de la DB de Serbie. Les bérets rouges ont participé activement au nettoyage ethnique en Bosnie Stanišić et Simatović comparaissent en jugement pour crimes contre l’humanité et violations du droit de (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous