IWPR

TPI : Carla Del Ponte dément toute entente avec Belgrade

| |

La Procureure générale du TPI a-t-elle passé un accord secret avec Belgrade pour cacher des documents à la Cour internationale de justice (CIJ), qui auraient pu se révéler déterminants dans le procès pour génocide intenté par la Bosnie ? Après les accusations du juge Geoffrey Nice, les rumeurs vont bon train, nourrissant une ambiance délétère à La Haye. Cependant, les documents du Conseil suprême de défense yougoslave pourraient-ils vraiment apporter des éléments nouveaux ?

Par Lisa Clifford Le juge Geoffrey Nice, qui a mené le procès contre Slobodan Milosevic, a accusé le TPI d’avoir conclu un accord avec Belgrade, pour dissimuler à l’opinion publique internationale et à la Cour internationale de justice (CIJ) le rôle de la Serbie dans les guerres en Croatie et en Bosnie. Geoffrey Nice a affirmé que la Procureure générale du Tribunal de La Haye, Carla Del Ponte, se serait entendue avec Belgrade en 2003 pour que des documents clés des archives gouvernementales de la Yougoslavie puissent demeurer secrets. Ces accusations ont soulevé une tempête dans les Balkans. Certains se demandent si ces documents - des (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous