Jutarnji List

TPI : Ante Gotovina, gangster et chef de guerre

| |

En même temps qu’il dirigeait l’opération militaire « Oluja », en 1995, le général était condamné en France pour braquage, prise d’otage et extorsion de fonds. Second volet de la biographie explosive d’Ante Gotovina, l’accusé croate le plus recherché par le TPI, dont la fuite risque de compromettre le processus d’adhésion européenne de la Croatie.

Malgré la publication du mandat d’arrêt international contre lui, Gotovina a poursuivi son métier d’instructeur de commandos. Il part à Abidjan, capitale de la Côte Ivoire, ensuite au Paraguay. Là-bas Gotovina a passé des années difficiles mais agréables, et il y est resté jusqu’à son retour en Croatie en 1991, à l’exception de quelques voyages effectués pour voir sa famille en Colombie et en Argentine, dans la province de Misiones. Dans un bar de la ville d’Iguac, il est à nouveau touché par le destin. Alors qu’il était en train de lire tranquillement son journal, il entend un groupe de vieux messieurs de la table voisine discuter en croate. Gotovina (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous