Tensions macédo-bulgares : prison avec sursis pour Spaska Mitrova

| |

« L’affaire Spaska Mitrova » avait défrayé, cet automne, la chronique des difficiles relations entre la Macédoine et la Bulgarie. Cette jeune femme de nationalité bulgare refusait le droit de visite au père macédonien de sa fille. Spaska Mitrova, qui vit en Macédoine, s’était plainte de subir des « discriminations anti-bulgares ». Elle vient d’être à nouveau condamnée pour « outrage à la cour ».

Le tribunal de la ville de Kavadarci vient de condamner à neuf mois de prison avec sursis et deux ans de liberté surveillée Spaska Mitrova, la jeune femme qui se trouve au centre d’une controverse qui a avivé les tensions entre la Bulgarie et la Macédoine. Le tribunal l’a aussi condamné à payer les frais de justice. Spaska Mitrova qui vit en Macédoine, mais détient un passeport bulgare et se considère comme Bulgare, était accusée d’outrage à la cour, après un précédent procès pour la garde de son enfant, procès qui avait été une source de polémique entre les deux pays. Elle était accusée d’avoir traité les magistrats qui siégeaient dans son précédent procès (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous