Ta Nea

Tempête balkanique sur les banques grecques

| |

Les banques grecques ont accordé 67 milliards d’euros de prêts aux pays et aux entreprises des Balkans, ce qui équivaut à 27% du PIB grec ! Ces prêts étaient consentis avec des taux particulièrement avantageux pour les banques, mais la crise pourrait compromettre leur remboursement. Les quatre plus grandes banques grecques pourraient perdre jusqu’à 11 milliards d’euros, selon un récent rapport de la City Bank, qui a jeté la panique à Athènes, où la bourse a rechuté lundi 23 février.

Par Elena Laskari Un rapport de la City Bank américaine a évalué à 60 milliards d’euros les pertes totales dont sont menacées dix-sept banques d’Europe occidentale qui ont octroyé 507 milliards d’euros de prêts aux pays ou aux entreprises des Balkans. Ce rapport a d’ailleurs provoqué une nouvelle forte baisse de la bourse grecque lundi 23 février. Un sixième de ces pertes estimées – soit 10.871 milliards d’euros – concerne les banques grecques Banque nationale, Eurobank, Alpha et Peiraios, qui ont accordé des prêts de 67 milliards d’euros aux pays balkaniques. Ce montant équivaut à 27% du produit intérieur brut grec. Même si certains banquiers grecs (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous