Bilten

Télévision dans les Balkans : la télé-réalité, miroir d’une société prédatrice

| |

Depuis le début des années 2000, les émissions de télé-réalité ont littéralement envahi les chaînes de Croatie ou de Serbie, qu’elles soient privées ou publiques. Le concept est pratiquement toujours le même : une jeune fille ou un jeune garçon de la province monte à la capitale pour exposer ses talents et devenir célèbre. Ces programmes sont le miroir d’une société prédatrice, qui exploite et épuise les plus faibles.

Par Mario Kikaš L’histoire de la télévision, de ses genres et de ses récits, est un formidable outil pour nous aider à tracer les contours de l’évolution idéologique de la transition, des années 1990 à nos jours, et de l’institutionnalisation de ses conséquences économiques. Ce que l’historien américain Gabriel Winant appelle « la dramatisation de l’expérience néolibérale » (la télé-réalité) joue ainsi un rôle-clé dans l’histoire de la télévision, comprise comme reflet de l’histoire globale. L’évolution de ce genre né au début des années 2000 est directement liée au désir de rentabiliser au maximum la production télévisuelle. Ces émissions dominent (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous