IWPR

Tabagie au Monténégro : la loi ne dérange pas les fumeurs

| |

Les 300 000 accrocs à la nicotine de la petite république (sur 600 000 habitants) n’ont rien à craindre de la nouvelle loi anti-tabac, très sévère mais que personne ne respecte. Deux inspecteurs seulement pour tout le Monténégro essaient de convaincre les fumeurs de renoncer à leurs habitudes dans les écoles, les hôpitaux et les autres services publics.

Par Dusica Tomovic Janko Pekovic, l’adjoint au principal d’une école secondaire de la capitale du Monténégro, Podgorica, a essayé de persuader deux inspecteurs de la santé que la loi interdisant de fumer, en vigueur au Monténégro depuis le 10 août dernier, n’avait pas été violée, tout en les faisant pénétrer dans la salle des professeurs, emplie d’un nuage de fumée, où deux cendriers débordaient de mégots et où se consumait une cigarette. « Nous avons eu des visiteurs et nous n’avons pas osé leur dire de ne pas fumer. Mais ne vous faites pas de soucis, ce matin nous nous sommes mis d’accord pour utiliser une classe vide comme fumoir à partir de maintenant », (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous