Radio Free Europe / Radio Liberty

Svetlana Broz parle de Sarajevo : esprit urbain et courage civique

| |

Sarajevo n’a pas perdu son âme. Les habitants de la capitale bosnienne conservent toujours leur esprit de résistance et de solidarité. Svetlana Broz, la petite-fille de Tito, lutte contre l’intolérance ethnique depuis plus de deux décennies. Elle s’est installé à Sarajevo durant la guerre. Elle y vit toujours et dirige une ONG, qui travaille avec les jeunes, particulièrement exposés aux logiques de peur et de haine de l’autre. Entretien.

Propos recueillis par Irina Lagunina Cardiologue native de Belgrade, Svetlana Broz est venue en Bosnie-Herzégovine durant la guerre de 1992-1995 pour y faire du travail humanitaire. La petite-fille du maréchal Tito a emménagé pour de bon à Sarajevo en 2000, et a même acquis la citoyenneté bosnienne en 2004.
 Elle dirige aujourd’hui l’ONG Gariwo, dédiée à la promotion de la tolérance entre les groupes ethniques. Son livre intitulé Des gens de bien au temps du mal, publié en 2002 [1], relate de nombreux gestes de solidarité posés durant la guerre par des habitants de la Bosnie de toutes origines et obédiences. RFE/RL : Vous êtes originaire de (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous