Albanie : la police au défi de l’islamisme radical

| |

Après les attentats du 13 novembre à Paris, la police albanaise a accentué sa surveillance des militants de l’islam radical dans le pays. Depuis des années, certaines mosquées échappent à tout contrôle de la Communauté islamique.

Les services secrets albanais et les agents de la brigade anti-terroriste surveillent de près un groupe de personnes suspectées d’activités liées au terrorisme. Ces individus sont arrivés en Albanie par le biais d’organisations humanitaires siégeant en Bosnie-Herzégovine et au Kosovo. Ces organisations forment un réseau qui s’est implanté dans différentes villes albanaises, notamment à Shkodër et à Kamza, une agglomération de la banlieue de Tirana. Elles y offrent de l’aide alimentaire et soutiennent matériellement les plus démunis. Certaines personnes suivies par la police fréquentent aussi des mosquées qui échappent à la juridiction de la Communauté (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous