Le Courrier des Balkans

Srećko Horvat : « l’intégration européenne de la Croatie n’est pas une tragédie, c’est une farce »

| |

Si l’entrée de la Slovénie dans l’UE a été une tragédie, celle de la Croatie n’est qu’une farce, mais alors que la crise et les politiques d’austérité balaient toute l’Europe, du Portugal à la Grèce, comment inventer des résistances ? Le philosophe Srećko Horvat, cofondateur du Forum subversif de Zagreb, évoque les mobilisations, les conséquences de l’adhésion de la Croatie à l’UE et les perspectives de la région. Entretien.

Propos recueillis par Jean-Arnault Dérens Le Courrier des Balkans (CdB) : Cinq mois ont passé depuis l’entrée de la Croatie dans l’Union européenne. Quelles sont les premières conséquences de cette adhésion ? Srećko Horvat (S.H.) : Prospérité, sécurité, bien être général, développement de l’économie, création d’emplois… Je plaisante, bien sûr. Pourquoi tout cela semble-t-il donc si incroyable ? Pourquoi même les plus grands partisans de l’UE ne croient-ils plus qu’une telle réponse soit encore possible ? Récemment, le gouvernement croate, supposément social-démocrate, a annoncé une nouvelle vague de privatisations, qui va toucher non seulement la (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous