Oslobodjenje

Srebrenica : La Haye poursuit l’ONU en justice !

| |

Les mères de Srebrenica, après avoir perdu tout ce qui avait une valeur dans ce monde, leurs fils, leurs époux, parfois des familles entières, dans le massacre de Srebrenica en juillet 1995, organisé par les criminels de guerre serbes, ont réussi à faire un premier pas dans leur lutte pour la justice. Leur plainte contre l’ONU et les autorités hollandaises, déposée devant la Cour du district de La Haye en juin de cette année, a été officiellement acceptée par la Cour qui a ainsi refusé l’immunité judiciaire de l’ONU, pour la première fois dans l’histoire.

Par A. Omeragić La Cour du district de La Haye a refusé l’immunité à laquelle a recouru l’ONU et a obligé cette organisation internationale à participer au procès qu’ont déclenché contre elle et le gouvernement hollandais les survivants du génocide de Srebrenica. La responsabilité de l’ONU L’avocat des femmes de Srebrenica, Semir Guzin, a dit que c’est la première fois dans l’histoire du droit européen, et même mondial, qu’une cour de justice a mis hors vigueur l’immunité de l’ONU et a permis qu’un procès civil soit déclenché contre celle-ci. « Les responsables de la cour ont reconnu que l’ONU avait le droit de recourir (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous