Koha Ditore

Sport : fraternisation serbo-albanaise sur les pelouses de football

| |

Bien sûr, la guerre du Kosovo, ils en parlent. Mais ça passe à l’arrière-plan. Quand des joueurs serbes et albanais se retrouvent dans un même club européen, ce qui les unit, c’est la volonté de gagner. Et, malgré des débuts parfois difficiles, les exemples d’amitié sont légion : Siniša Mihajlović et Valon Behrami, Milan Milanović et Samir Ujkani, ou encore Nikola Maksimović et Migjen Basha...

Par Faton Polisi Au cours de sa carrière de footballeur, Siniša Mihajlović était connu pour ses diatribes anti-albanaises. En 1999, quand l’OTAN a lancé sa campagne de bombardements contre l’ancienne Yougoslavie, il jouait à la Lazio de Rome. Il avait alors demandé aux joueurs serbes de la Série A italienne de porter un ruban noir en signe de protestation. Il a même essayé d’organiser un boycott, mais il fut averti qu’il pourrait être exclu de la ligue. En janvier 2011, devenu entraîneur de la Fiorentina depuis six mois, il eut parmi ses joueurs le milieu de terrain Valon Behrami, un Albanais de Mitrovica chassé de sa ville par le régime (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous