Nacional

Slovénie : Fukushima ravive les craintes au sujet de Krško

| |

La centrale nucléaire de Krško s’est arrêté automatiquement mercredi matin, vers 10H30, à la suite de la coupure d’une ligne à très haute tension allant vers la Croatie. Les systèmes de sécurité ont joué, et il n’y aurait pas de risques majeurs. Alors que le gouvernement de Ljubljana voudrait construire un second réacteur, les médias slovènes estiment que l’incertitude actuelle sur la suite des événements au Japon pourrait de nouveau susciter l’hostilité de l’opinion autrichienne quant au nucléaire dans la région.

Le ministre autrichien de l’Environnement, Niki Berlakovich, a en effet demandé lors du Conseil des ministres européens de l’Environnement du 14 mars l’organisation de « tests de résistance » sur les centrales nucléaires européennes. Le quotidien Večer de Maribor rappelle que l’Autriche avait renoncé dans les années 1980, pour des raisons de sécurité, à son programme nucléaire et avait fait pression sur ses voisins, notamment la Yougoslavie, pour qu’ils adoptent une démarche similaire. La centrale nucléaire de Krško (NEK) était alors particulièrement visée bien qu’elle répondît à des normes de sécurité maximales (risques sismiques compris). Il n’y a pas eu (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous