Delo

Slovénie : dialogue social à l’heure européenne

| |

Les partenaires sociaux se préparent aux négociations d’harmonisation des salaires et du revenu minimal pour les deux ans à venir. Les attentes des syndicats et des employeurs sont bien différentes. Dialogue entre Dusan Semolic, dirigeant de l’Union des syndicats libres de Slovénie, et Miro Sotlar, représentant de la Chambre de commerce slovène

Propos recueillis par Maja Grgic et Katarina Fidermuc Miro Sotlar : L’augmentation des salaires dans les deux ans à venir devrait être celle prévue par les accords sociaux. Du fait de l’influence exercée par l’Union européenne sur notre marché, les trois acteurs que sont l’État, les employeurs et les salariés, devraient avoir leur mot à dire sur la croissance, qu’il s’agisse de l’appréciation de l’euro par rapport au tolar slovène, du mouvement de l’inflation européenne dans les pays bientôt membres de l’Union, ou de la croissance des prix de détail, à l’exception du tabac et de l’alcool. Que chacun de ces acteurs ait une influence d’un tiers. Le (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous