Le Courrier des Balkans

Serbie : Vojislav Šešelj, le retour du « vengeur » ?

| |

Il n’a rien oublié, rien pardonné. Il n’a pas changé. Le chef charismatique de l’extrême droite serbe veut se « venger » de ceux qui l’ont trahi - à commencer par les actuels dirigeants serbes, ses anciens alliés. Toujours suspecté de crimes contre l’humanité, pourfendeur de la « mondialisation », il se flatte de sa vieille amitié avec la famille Le Pen. Entretien.

Par Philippe Bertinchamps, avec Jovana Papović / Photos : Marija Janković « Comme vous voyez, je suis en pleine forme ! » On le disait malade, presque à l’article de la mort. En 2013, alors qu’il était en détention au quartier pénitentiaire de Scheveningen aux Pays-Bas, Vojislav Šešelj, le chef du Parti radical de Serbie (SRS), a été diagnostiqué d’un cancer du côlon. Le 4 novembre dernier, le Tribunal pénal international pour l’ex-Yougoslavie (TPIY) a décidé de le remettre en liberté provisoire pour qu’il puisse être soigné en Serbie. « Je suis en mauvaise santé », concède-t-il. « Cela dit, ce n’est pas à cause de mes problèmes de santé que le (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous