Danas

Serbie : vers une nouvelle majorité anti-européenne ?

| |

Les députés du DSS du Premier ministre Koštunica ont apporté leur soutien à une résolution présentée par le Parti radical serbe (SRS) stipulant que la Serbie refuserait toute négociation avec l’UE tant que celle-ci n’aurait pas confirmé l’intégrité territoriale de la Serbie. Le vote de cette résolution pourrait entraîner la chute du gouvernement et la formation d’une nouvelle majorité. Le président du Parlement (Oliver Dulić, DS) a suspendu la séance. Le DSS demande également un référendum sur la poursuite de l’intégration européenne.

Par Safeta Biševac Le Parti radical serbe (SRS) a présenté mardi une résolution devant le Parlement de Serbie stipulant que le pays refusera toute négociation avec l’Union européenne, tant que Bruxelles ne confirmera pas « clairement et sans ambiguïté » l’intégrité territoriale de la Serbie. Mercredi matin, 133 députés ont approuvé l’inscription de cette résolution à l’ordre du jour de la session parlementaire, 32 ont voté contre, 37 n’ont pas pris part au vote. La séance régulière du Parlement de la Serbie qui a débuté mercredi matin a été interrompue en début d’après-midi par le président de l’assemblée, Oliver Dulić, qui demande que le (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous