Une justice aux ordres ?

Crimes de guerre : en Serbie, la justice acquitte à tout-va

| |

Sept membres d’une organisation paramilitaire serbe, impliqués dans le massacre de Skočić, près de Zvornik, durant la guerre de Bosnie-Herzégovine, ont été acquittés. Ce jugement n’est que l’épilogue d’une longue série d’affaires, où les sentences ont toutes été annulées ou renvoyés. La justice serbe est-elle capable de traiter les crimes de guerre ?

Par Ivana Martinović Les peines de de prison prononcées à l’encontre des membres de la formation paramilitaire des « Chacals », pour des crimes de guerre dans les villages kosovars de Ćuška, Zahač, Pavlan et Ljubenić ont été annulées. Tout comme les peines à l’encontre de certaines membres de l’Armée populaire yougoslave (JNA), et de la formation paramilitaire « Dušan Silni », pour des crimes commis dans le village croate de Lovas. Les inculpés pour le massacre d’Ovčara, près de Vukovar, sont quant à eux en liberté. Dans toutes ces affaires importantes, instruites le procureur serbe pour les crimes de guerre, les sentences ont été annulées et les (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous