B 92

Serbie : une semaine de pogroms anti-Rroms à Jabuka

| |

Le 10 juin, un adolescent rrom poignardait un de ses camarades d’école serbe dans la bourgade de Jabuka, près de Pančevo, en Voïvodine. Durant quatre jours, des centaines de personnes ont attaqué les quartiers rroms. La police a arrêté et placé en détention cinq jeunes manifestants accusés d’incitation à la haine raciale, religieuse et ethnique. La violence couvait depuis longtemps dans ce village, et l’État est critiqué par les ONG pour la lenteur de sa réaction.

Quatre soirs de suite, « sous le coup de l’émotion provoqué par le meurtre du jeune homme », un groupe d’environ 500 personnes jeté des pierres sur des maisons rroms en vociférant des appels au lynchage. Des fenêtres brisées, des toits endommagés, une atmosphère de peur et de méfiance, c’est l’image que renvoie aujourd’hui le quartier rrom de Jabuka. Après quatre nuits sans sommeil, la police a interdit toute manifestation. Même s’ils se sentent un peu plus en sécurité, les Rroms de Jabuka ne sortent toujours pas de chez eux. Petar Antić, du ministère des Droits de personne et des minorités, a affirmé après un échange avec le maire de Pančevo et avec les (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous