Le Courrier des Balkans

Serbie : une loi contre la liberté de la presse

|

Le Parlement serbe a adopté lundi une nouvelle loi très contestée sur l’information, qui a été immédiatement signée par le Président Tadić. Cette loi, dénoncée par les associations de journalistes, prévoit de très lourdes amendes en cas de publications d’informations fausses ou considérées comme diffamatoires. La majorité gouvernementale s’est divisée sur la loi, qui a par contre été soutenue par le LDP.

La loi a été adoptée avec 125 voix pour, 88 voix contre et 11 abstentions. Sur les 250 députés que compte le parlement, 224 ont pris part au vote. Le Parlement avait adopté un amendement présenté par le Parti radical serbe (SRS), retirant deux dispositions qui avaient suscité un tollé de la part des deux principales associations de journalistes, l’Association des journalistes de Serbie (UNS) et l’Association des journalistes indépendants de Serbie (NUNS). La première de ces dispositions prévoyait une procédure de fermeture d’un média, si ses comptes étaient bloqués pendant plus de 90 jours à la suite de difficultés financières. La deuxième disposition, (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous