BIRN

Serbie : une coalition gouvernementale pour réformer les services de sécurité

| |

Après des semaines de tractations, le Parti démocratique de Serbie (DSS) et le Parti démocratique (DS) ont trouvé un accord pour former le gouvernement... et se répartir les organes de sécurité. Le premier obtiendra le ministère de l’Intérieur, tandis que le parti du Président Tadic prendra le contrôle du ministère de la Défense et des agences de renseignement militaires. Une séparation des pouvoirs qui devrait permettre de débuter l’indispensable réforme des services de sécurité serbes.

Par Daniel Sunter L’accord tardif des partis démocratiques serbes sur la formation d’un gouvernement a ouvert la voie à des réformes attendues depuis longtemps au sein des agences de sécurité. Les principaux partis du « bloc démocratique » ont en effet fini par arriver à s’entendre sur la formation d’un nouveau Conseil exécutif le 11 mai dernier, après avoir finalisé de complexes négociations portant sur le contrôle du secteur de la sécurité. En vertu de cette entente, le conservateur Parti démocratique de Serbie (DSS), mené par le Premier ministre Vojislav Kostunica, obtiendra le ministère de l’Intérieur, tandis que le Parti démocratique (DS) du Président (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous