Serbie : il y a (toujours) plus d’inscrits sur les listes électorales que d’habitants

| |

La Serbie retourne aux urnes le 3 avril. Mais plus de vingt ans après la chute du régime de Milošević, les listes électorales ne sont toujours pas fiables. Dans de nombreuses municipalités, le nombre d’électeurs serait ainsi bien supérieur à celui du nombre réel habitants.

Traduit par Milica Čubrilo Filipović (article original) À deux mois de l’élection présidentielle, des législatives anticipées et des municipales à Belgrade, la question de la mise à jour des listes électorales est de nouveau d’actualité. Vingt-deux ans après la chute de Slobodan Milošević, dont le régime fut marqué par des manipulations électorales permanentes, la Serbie n’a pas réussi à mettre en place un système de listes fiable. Aussi, chaque résultat de scrutin est-il suivi de contestations et d’accusations de fraudes. Cette fois, le dirigeant du Parti de la liberté et de la justice (SSP, opposition), Dragan Đilas, a publié deux enregistrements (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous