Reporter

Serbie : Retour sur la prise de la télé-Bastille

| |

Presque toute la direction est restée dans le bâtiment, et certaines
personnes, comme Dragoljub Milanovic, l’ont payé très cher.

Par Aleksandar Djuricic Le bastion du régime de Milosevic a été conquis en une heure lorsqu’une centaine de manifestants ont entouré le bâtiment du 10 rue Takovska et démoli, à l’aide d’une excavatrice, l’entrée de la télévision serbe. Les policiers ont tiré, lancé des gaz lacrymogènes et des balles en caoutchouc depuis les fenêtres et le toit du bâtiment. Les habitants de Cacak, Uzice et les « delije » (les « gars », supporters de club de foot « Crvena Zvezda ») leur répondaient. L’incendie a embrasé plusieurs étages du bâtiment et quand les policiers ont réalisé que la « télé-bastille » était la proie la plus précieuse pour le peuple révolté, (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous