Danas

Serbie : racisme et fascisme dans les stades de foot

| |

152 supporteurs de foot arrêtés à Belgrade, un joueur noir régulièrement insulté à Cacak : le racisme devient chose trop habituelle dans les stades de Serbie. La ville de Cacak, bastion du ministre Velimir Ilic, lui-même connu pour ses sorties xénophobes, est-elle en train de devenir le centre d’un nouveau racisme à la serbe ? Les Rroms de la ville rappellent que les discriminations sont monnaie courante depuis longtemps...

Par Aleksandar Arsenijevic Samedi 14 octobre au stade Borac de Cacak, près duquel des otages ont été fusillés en 1941, parmi lesquels les footballeurs de l’équipe Jedinstvo (aujourd’hui Borac), une trentaine de supporters locaux affublés de cagoules imitant celles des membres du Ku Klux Klan d’Amérique, criant le salut des nazis, ont semé le désordre et exigé du footballeur Mike Tamvanier qu’il quitte le club de football et la ville. Pourtant, quand de telles choses se produisent, rien ne se passe, sinon les habituelles condamnations et polémiques. Bien sûr, maintenant, les institutions officielles condamnent de telles manifestations de haine et (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous