Vreme

Serbie : quel bilan pour les privatisations ?

| |

Le processus de privatisation en cours en Serbie est une réussite, selon le ministre responsable, Aleksandar Vlahovic. Interviewé par Vreme, l’homme politique réfute les accusations de blanchiment d’argent par le biais des dénationalisations : la bourse, selon lui, est responsable de ces mouvements d’argent sale.

Par Misa Brkic « Ces dernières semaines, le climat politique en Serbie a été sérieusement ébranlé par l’accroissement des investissements. J’appelle tous les politiciens à oublier un instant leur appartenance partisane, et j’espère que leur sens des responsabilités prendra le pas sur le populisme politique. » Cet avertissement, teinté de panique, a été prononcé le 26 mars dernier lors d’une table ronde intitulée : « Développement de l’esprit d’entreprise en Serbie ». Les propos du ministre Aleksandar Vlahovic ont quelque peu surpris. Ces deux dernières années, il s’était fait connaître du public en s’opposant aux ouvriers et aux responsables syndicaux. Il leur (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous