Vreme

Serbie : quand le journalisme 2.0 se prend les pieds dans le web

| |

« Dobrica Ćosić a reçu le prix Nobel de littérature » : l’annonce a été reprise en boucle, le 6 octobre, par les médias serbes, comme par ceux de toute la planète... Au temps de Twitter et des réseaux sociaux, le journalisme aurait-il oublié ses fondamentaux, et notamment la vérification de l’information, au profit de la course au scoop ? Cette affaire peut-elle servir de précédent, alors que la profession est en pleine mutation ? L’analyse de Vreme.

Par Zoran Stanojević Vous souvenez-vous de l’endroit où vous vous trouviez lorsque vous avez entendu que Dobrica Ćosić avait reçu le prix Nobel de littérature ? On a tendance à garder les évènements importants en mémoire en reconstituant les conditions dans lesquelles on les a appris ou le choc qu’ils auraient éventuellement provoqué à ce moment là. Nous avons ici un exemple d’information qui n’a pas pu vous laisser indifférent, quelles que soient vos opinions sur l’auteur, le prix ou le monde dans lequel on vit. Je vais tout d’abord tenter de me justifier. Cette quinzaine de minutes durant lesquelles Dobrica Ćosić était, en Serbie du moins, « (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous