Économie : la Serbie vend son eau potable au plus offrant

| |

En quelques années, 80% de la production serbe d’eau minérale en bouteille est passée sous le contrôle d’entreprises étrangères. Aujourd’hui, ce sont les sources thermales du pays qui sont à vendre. Le gouvernement de Belgrade se prive d’une ressource potentiellement stratégique dans les années à venir.

Par Nikola Radić Urbanisation accélérée, industrialisation, réchauffement climatique : l’eau potable est plus que jamais une ressource stratégique essentielle. Or, la Serbie, qui est pourtant l’un des pays les plus pauvres en eau potable des Balkans, ne semble pas s’en préoccuper. Le gouvernement préfère céder cette ressource précieuse à des investisseurs étrangers. Ceux-ci détiennent déjà environ 80% de la production nationale d’eau embouteillée. En 2017, le ministre de l’Environnement, Goran Trivan, alertait déjà sur cette situation inquiétante. « L’eau potable est la ressource la plus importante sur la planète et toute personne sachant la (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous