IWPR

Serbie : Patriotes et traîtres

| |

En Serbie, l’élite culturelle fait l’objet de violentes critiques
alors que le gouvernement de Milosevic intensifie sa campagne alarmiste
avant les élections de septembre.

Par Filip David (écrivain de Belgrade) Chasser les élements subversifs et les espions est devenu une sorte d’obsession en Serbie. Presque chaque jour, de nouveaux groupes et individus sont dénoncés. Certains viennent de l’étranger, mais beaucoup d’autres de l’intérieur de la Fédération yougoslave. Durant les derniers mois écoulés, des journalistes indépendants et des membres d’organisations non gouvernementales ont été la principale cible des attaques. D’autre part, lors des dernières semaines, des personnalités du monde artistique ont également fait l’objet de violentes critiques. La peine de sept ans de prison pour espionnage infligée au (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous