Danas

Serbie : pas de gouvernement, nouvelles élections ?

| |

C’est le 14 mai que tombe à échéance la date limite fixée par la Constitution pour la formation du nouveau gouvernement serbe. Toutes les discussions entre les partis du « bloc démocratique » se sont soldées par un échec. Le principal point de litige concerne le ministère de l’Intérieur, revendiqué par le DSS de Kostunica et le DS de Tadic. Dans ces conditions, la Serbie se dirige vers de nouvelles élections, à moins d’un accord surprise entre le DSS, le Parti radical (SRS) et le Parti socialiste (SPS).

Par S. Bisevac et M. Miloradovic Dans une interview accordée vendredi à l’agence Fonet, le Président de la République Boris Tadic avait reconnu qu’il n’y avait toujours pas d’accord sur la formation du gouvernement, précisant que le principal point de blocage dans les négociations concernait le domaine de la sécurité. Boris Tadic assure qu’il remplira ses obligations constitutionnelles et proposera au Parlement un candidat au poste de Premier ministre dans les délais prévus. Il a dit que la formation d’un gouvernement représentait « l’intérêt suprême des citoyens ». Le Président de la République estime que son Parti démocratique (DS) a été le seul à (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous