Beta

Serbie : Mouvements dans le sud

| |

La crise politique de la Serbie s’est rapidement accélérée en début
de semaine
dernière, et elle pourrait, selon les apparences, affaiblir encore les
positions de la gauche au pouvoir et du président yougoslave Slobodan
Milosevic. Un officiel bien informé du Parti socialiste de Serbie a
déclaré à
BETA que les dirigeants du parti ne réussissaient pas à envisager
l’avenir et
par là même à surmonter la crise de manière élaborée,
transparente et efficace,
et que toutes les décisions étaient prises au jour le jour. "Il est
extrêmement
difficile de prévoir les activités de la semaine suivante, alors pour le
long
terme, c’est encore pire. " estime-t-il.

Les Socialistes et la Gauche yougoslave cherchent à conserver les partis parlementaires majoritaires dans leur sphère d’influence. Ils souhaitent ainsi se confectionner les moyens de contrecarrer l’influence croissante des partis non parlementaires, qui bénéficient d’un franc soutien occidental, rassemblés sous la dénomination "Alliance pour le changement". Cette coalition a demandé la démission des autorités actuelles et le tenue de nouvelles élection s. Gardant à l’esprit la possibilité d’un remaniement ministériel, le premier ministre yougoslave Momir Bulatovic a organisé le 1er juillet des réunio ns avec les partis possédant plus (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous