Monitor

Serbie-Monténégro : « il n’y a plus de temps à perdre » !

| |

« Nous devons d’urgence adopter un minimum de fonctions communes entre la Serbie et le Monténégro. Il n’est plus temps de chipoter ! », estime le Premier ministre serbe, Zoran Djindjic, à propos du nouvel Etat de Serbie-Monténégro.

Par Zoran Djindjic, Premier ministre du gouvernement de Serbie Le rétablissement des relations entre la Serbie et le Monténégro n’est pas seulement un objectif en soi, mais un élément de notre intégration européenne. Notre tâche nous est rendue facile, car les deux entités ont décidé de ne pas s’accorder sur une conception historique, ou sur des modèles théoriques, mais sur des points communs minimaux. Nous ne disposons pas de trop de temps pour résoudre le problème du fonctionnement de notre État commun, l’Union de la Serbie et du Monténégro. Le train de l’intégration européenne ne nous attendra pas. Cela rend notre travail difficile, car nous devons (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous