Manifestations en Serbie : « Nous travaillons à briser la peur »

| |

Depuis le 8 décembre, des milliers de Serbes descendent chaque samedi dans la rue contre la violence du régime d’Aleksandar Vučić. Leur mot d’ordre : « Stop aux chemises ensanglantées ». Rencontre avec deux des jeunes organisateurs de ces rassemblements.

Propos recueillis par Milica Čubrilo Filipović C.d.B. : Est-ce que vous pensez pouvoir faire tomber le Président Vučić ? J.A. : Non. Notre but est de faire boule de neige, que le réseau s’étende. Il nous faut des gens qui peuvent réagir de manière instantanée, à chaque gaffe du pouvoir, en somme des « gardiens du feu éternel ». Ces gens sont des individus, de simples citoyens comme Selena Ristić Vitomirović, qui enseigne au Centre pour les enfants de Zajecar, que le maire veut fermer. Nous voulons agréger ceux qui ont manifesté dans les années 1990, qui ont été déçus mais n’ont pas renoncé, des jeunes qui veulent rester en Serbie, des membres (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous