Vreme

Serbie : licenciements à l’usine Zastava de Kragujevac

| |

Le gouvernement a adopté un programme stratégique de réorganisation et de
consolidation du groupe Zastava. La direction a publié la liste des
travailleurs inutiles et inefficaces. Les services sociaux ont pris le
relais. Une victime de ces restructurations, Radmila Covic, témoigne : « Au
début, j’étais déprimée. Quand j’ai réalisé que je n’avais plus de travail,
j’ai observé les trois plans de kiwis qui poussent devant ma maison. Je me
suis dit ’Mon Dieu, vais-je passer mon temps à regarder ces arbres en
attendant la mort … ?’ »

Par Tamara Skrozza « Donnez-moi un conseil, je ne sais que faire. Je n’ai auparavant jamais fait de calculs ; j’y suis contrainte désormais. Je ne sais pas me débrouiller. » Tels étaient les propos tenus par Vesna à sa voisine, il y a quelques mois de cela. Cette conversation peut sembler banale si l’on ignore que ladite voisine officie à l’agence de l’emploi de Kragujevac, et que Vesna, en repos forcé depuis des années, revend des produits sur le marché local. Elle partage ainsi le destin de plusieurs milliers de personnes qui en août ont été reconnus inutiles par la Zastava. Ils ont eu le choix entre trois possibilités. La première était une (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous