Le Courrier des Balkans

Serbie : les trompettes folles de Guča

| |

Le 51e « Sabor » des fanfares de Guča a battu son plein du 8 au 14 août. Cette année, près de 700 000 personnes se sont pressées dans cette petite ville de Serbie centrale. Elles ont bu, chanté, dansé, dans la transe collective qui entourent l’élection du meilleur orchestre et de meilleure trompette solo. Cette année, le lauréat fut l’orchestre de Dejan Lazarević, de Požega. Le carnet de voyage de Timur Uçan.

Par Timur Uçan S’il doit y avoir un paradis et des trompettes pour y accueillir les âmes, alors il doit se trouver Guča, car aucune fanfare au monde ne saurait être plus débordante de vie et plus infatigable que celles qui se déchaîne là-bas chaque année, au mois d’août. S’il doit y avoir un enfer et des démons pour y enfourner les pécheurs, encore une fois ce doit être les fanfares de Guča qui remplissent cet office, car c’est bien en enfer que l’on a parfois l’impression d’être, quand l’on déambule dans les rues de cette petite ville, étouffant dans la foule et dans l’âcre fumée des cochons qui grillent à chaque coin de (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous