BIRN

Serbie : les ordures envahissent le pays ! (2/2)

| |

Les créations de décharges en Serbie demandent une procédure lente... Les changements de pouvoirs politiques dans les municipalités, les réglementations difficiles d’accès pour les entreprises étrangères, les coûts trop élevés engendrés par de tels projets et le refus de certaines municipalités concernant des partenariats avec ces mêmes entreprises étrangères ralentissent d’autant plus le processus de création de décharges pour stocker les ordures.

Par Biljan Pavlović, Amela Bjarović, Dragan Gmizić, Sivija Vukašinović, Zoran Kosanović, Slobodan Georgijev et Pedja Obradović Retrouvez le premier volet de notre enquête « Serbie : on traite bien mal les ordures ! (1/2) » Novi Pazar, la plus grande ville du Sandžak est un exemple frappant où le changement de pouvoir municipal a radicalement modifié la vision des choses en matière de traitement régional des déchets. Après la défaite de la coalition dirigée par Sulejman Ugljanin aux dernières élections locales en 2008, le pouvoir municipal est passé au Parti démocratique du Sandžak de Rasim Ljajić. La ville a alors rompu le contrat existant avec (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous