Danas

Serbie : les onze cachettes de Ratko Mladić et les détails d’une longue cavale

| |

De 2001 jusqu’à son arrestation en mai 2011, Ratko Mladić a séjourné à onze adresses différentes, mais toujours dans les alentours de Belgrade. Il s’est caché durant cinq ans chez son cousin, dans le village de Lazarevo, en Voïvodine. La domiciliation du fugitif était toujours très bien connue des hauts responsables du renseignement civil et militaire serbe.

Par A. Roknić et J. Lukac Le bureau du procureur pour les crimes de guerre a ouvert une procédure pénale contre treize personnes soupçonnées d’avoir participé à la protection de Ratko Mladić et Stojan Župljanin, recherchés par le TPIY. Le procureur Vladimir Vukčević n’a pas dévoilé de noms, mais il a indiqué qu’un ancien haut fonctionnaire des services de sécurité militaires et deux hauts fonctionnaires locaux étaient visés par cette procédure. Le procureur pour les crimes de guerre n’a pas voulu confirmer s’il s’agit d’Aca Tomić, ancien responsable de la Direction de la sécurité de l’Armée yougoslave. « L’ouverture de l’instruction a été (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous