B92

Serbie : les « dinosaures » socialistes font toujours peur aux investisseurs étrangers

| |

Un système juridique inadapté, des privatisations stagnantes, des droits de propriétés aux contours flous et des conflits politiques persistents sont quelques-uns des obstacles à l’investissement.

Les réformes économiques vont peut-être dans la bonne direction en Serbie, mais les investisseurs ayant déjà trempé un doigt dans le bain attendent toujours que la température de l’eau se stabilise et doivent encore s’impliquer pour de bon. La plupart d’entre eux partagent l’opinion que le plus grand obstacle à l’investissement serait représenté par les anciennes grandes entreprises d’Etat et leurs nombre pléthorique d’employés. On a beaucoup entendu ce genre de remarques la semaine passée, lors d’une rencontre d’entrepreneurs étrangers et serbes à Belgrade. La différence de point de vue entre ces deux catégories d’acteurs économiques est évidente. " Nous (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous