Danas

Serbie : le secteur public en tête du hit parade de la corruption

| |

Selon une étude, le secteur public serbe figure largement en tête du hit parade de la corruption. Administration et entreprises publiques ont été mise sous coupe réglée par les différents partis politiques, qui se nourrissent sur la bête par le biais de rétro-commissions systématiques. Du côté des pouvoirs publics, on nie en bloc ces accusations. L’affaire se réglera devant la justice.

par K. Živanović Les ministères des Infrastructures, de l’Environnement, de l’Aménagement, de l’Éducation et de l’Économie sont classés comme étant les plus corrompus du secteur public, d’après les résultats des recherches de l’Institut international de la sécurité. Milutin Mrkonjić, ministre des Infrastructures, dément les allégations de ces recherches et souligne que la situation est tout le contraire. « Mon ministère est le moins corrompu de tous. Je ne vois absolument pas de fondement à ces affirmations, pas plus que je ne veux pas commenter ces recherches tant que les données ne seront pas présentées publiquement », fulmine-t-il. Orhan Dragaš, (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous