B92

Serbie : le Président Tadić en appelle au « patriotisme économique »

| |

En visite à Chypre, le Président serbe Boris Tadić a déclaré que des régulations légales s’imposaient pour éviter que les grandes compagnies serbes utilisent des sociétés offshore afin de ne pas payer de taxes en Serbie. Dans la ligne de mire : le consortium Delta de l’homme d’affaires Miroslav Mišković.

« Il y a un problème moral et économique lorsqu’une société qui travaille en Serbie, fait des bénéfices en Serbie et prend en considération les citoyens et le marché serbes est vendue dans des pays où des sociétés offshore sont enregistrées, où les taxes sont donc payées et dans les banques desquels vont les bénéfices ». « Cela était monnaie courante dans le passé, à l’époque des autres gouvernements, dont celui de Vojislav Koštunica, où des dommages ont été faits au pays », a répété Boris Tadić lors de sa visite à Chypre la semaine dernière. Boris Tadić n’a pas précisé quelles compagnies il visait mais, selon les journalistes, il faisait allusion à le vente de la (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous