Danas

Serbie : « le Kosovo est utilisé comme prétexte pour justifier l’échec d’une politique »

| |

Ces derniers mois, le Président Tomislav Nikolić et le Premier ministre Ivica Dačić ont multiplié les déclarations contradictoires sur l’éventuelle reconnaissance de l’indépendance du Kosovo et la poursuite de l’intégration européenne de la Serbie. En fait, cette valse-hésitation illustre l’absence de stratégie politique claire, ainsi que l’expliquent les députés d’opposition Miljenko Dereta (LDP) et Borislav Stefanović (DS).

Par L. Valtner et N. Tomić Ces derniers mois, les déclarations contradictoires du Président Tomislav Nikolić et du Premier ministre Ivica Dačić sur la reconnaissance de l’indépendance du Kosovo et la poursuite de l’intégration européenne de la Serbie ont semé la confusion au sein l’opinion publique. Retrouvez notre dossier : Dialogue entre Belgrade et Pristina : un pas en avant, deux pas en arrière ? Selon Miljenko Dereta, député du Parti libéral-démocratique (LDP, opposition), et Borislav Stefanović, député du Parti démocratique (DS, opposition), ce cafouillage est consécutif à l’absence de politique claire et nette sur le Kosovo et l’UE, et au (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous