BIRN

Serbie : le dinar s’effondre, les consommateurs et le gouvernement paniquent

| |

Alors que les investisseurs fuient les marchés émergents à cause de la crise mondiale, et que l’horizon semble terriblement bouché pour l’économie serbe, le dinar, la devise nationale, a atteint un plancher record la semaine dernière : 97,50 dinars contre un euro. Il a perdu le quart de sa valeur en quatre mois. La chute devrait se poursuivre, malgré les efforts du gouvernement et de la Banque centrale. Les citoyens serbes craignent de voir resurgir le spectre de l’hyper-inflation du début des années 1990.

Par David Galić La plupart des Serbes, qui perçoivent leur salaire en dinars, sont aujourd’hui pris au piège par l’effondrement d’une devise encore considérée, il y a seulement quelques mois, comme stable. Après avoir vu fondre leur pouvoir d’achat à mesure que la faiblesse du dinar faisait exploser le prix des produits importés, ils s’inquiètent désormais de ne plus pouvoir rembourser leurs prêts immobiliers ou d’être incapables de payer leurs divers crédits à la consommation - habituellement établis en euros... « Mon salaire est en dinars, alors tout ça me tue ! », confie Tomislav Tomašević, un designer graphique d’une vingtaine d’années. « (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous