Danas

Serbie : « le Danube peut remplacer la mer »

| |

Depuis l’indépendance du Monténégro, la Serbie ne dispose plus d’ouverture sur la mer. En revanche, elle est longée par le Danube sur près de 600 km. Le 2e plus long fleuve d’Europe est aujourd’hui l’objet d’un plan européen qui vise à en faire un axe économique, social et culturel majeur d’ici 2030. Le vice Premier ministre Božidar Đelić, l’un des plus ardents défenseurs de ce projet, livre son analyse sur le potentiel de développement de cette stratégie pour la Serbie. Entretien.

Par Katarina Živanović « Grâce au Danube, la Serbie peut partiellement compenser le fait de ne pas avoir de façade maritime. Quand nous aurons déplacé les voies de chemins de fer et ce port peu fonctionnel du centre de Belgrade, nous réaliserons quelque chose longtemps considéré comme une utopie : l’ouverture de Belgrade vers ses rivières. Dans les vingt ans à venir, la capitale vivra une véritable transformation », explique Božidar Đelić, vice Premier ministre serbe et coordinateur national pour la stratégie danubienne de l’UE. Au micro de Danas, il souligne que la force de la capitale serbe tient dans la confluence de la Save et du Danube, (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous