B92

Serbie : la menace constante des groupes d’ultra-droite

| |

Les jeunes agresseurs du journaliste Teofil Pančić ont été arrêtés et placés en détention provisoire. La multiplication en Serbie des actes de violence commis par de très jeunes gens, au nom de motifs « patriotiques », pose question. Les groupes fascistes, comme Obraz, sont toujours très actifs. Rappel de leurs derniers « faits d’armes ».

Selon les premières informations, Miloš Mladenović et Danilo Žuža, les agresseurs de Teofil Pančić, respectivement âgés de 18 et 19 ans, seraient membre du groupe d’extrême droite Obraz. Ils auraient expliqué la police qu’ils étaient « énervés » par les positions du journaliste de Vreme, qui critique l’Église orthodoxe serbe, défend les droits des homosexuels et a, bien sûr, des positions « anti-serbes »... L’agression de Teofil Panči montre que les organisations d’ultra-droite poursuivent leurs activités. Rappelons leurs derniers faits d’armes : en septembre 2009, ces groupes ont empêché la tenue de la Marche des Fiertés de Belgrade ; leur cible principale, (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous