Monitor

Serbie : La Haye bloquée par Belgrade

| |

Pour Natasa Kandic, le Procureur de la République de Monténégro ne peut pas savoir si un citoyen du Monténégro se trouve ou non sur les listes du Tribunal de la Haye. Elle accuse le pouvoir de Belgrade d’essayer de rendre impossible le travail d’un Tribunal spécialement créé pour les crimes de guerre en ex-Yougoslavie et au Kosovo.

Par Gordana Borovic Le Conseil de sécurité des Nations Unies a adopté le 19 novembre la Résolution 1207 qui demande la collaboration de Belgrade et des dirigeants albanais du Kosovo avec le Tribunal international pour les crimes de guerre de La Haye. Il s’agit, évidemment, d’une mesure qui traduit un certain énervement de la communauté internationale, provoqué par le refus obstiné des pouvoirs yougoslaves de délivrer des visas à Gabrielle Kirk McDonald, la Présidente, et à Louise Arbour, la Procureure générale du Tribunal pour une visite de "la région méridionale pacifiée". En effet, les pouvoirs fédéraux négligent ou même font obstruction, avec plus ou (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous