B92

Serbie : la grogne des « non reconnus » yougoslaves

| |

Le Centre pour le développement de la société civile (CRCD) a vivement réagi à la déclaration du ministre des Droits de la personne et des Minorités, Svetozar Čiplić, sur l’impossibilité de reconnaître la minorité yougoslave car celle-ci ne dispose « ni de langue, ni d’alphabet ni de littérature ». En 2002, 80.721 personnes se sont pourtant déclarées yougoslaves en Serbie, ce qui en fait la 3e minorité du pays. Conformément au principe de non discrimination, le CRCD demande la condamnation du ministre.

Le ministre Čiplić efface une minorité nationale de la composition des citoyens de ce pays d’une manière complètement arbitraire et le Centre pour le développement de la société civile (CRCD) tient à en avertir l’opinion publique. Lors d’une conférence de presse qui a eu lieu le 12 mars, Svetozar Čiplić a déclaré que les Yougoslaves ne pouvaient avoir le statut de minorité nationale ni disposer d’un conseil « car il leur manque une langue, un alphabet et une littérature ». « Aujourd’hui, on ne reconnaît pas les droits des minorités qui se sont déclarées de nation yougoslave. Demain, qui sera le suivant sur la « liste des non reconnus » dressée par les (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous