Radio Slobodna Evropa

Serbie : la faillite de l’État comme seule solution à la crise économique ?

| |

En Serbie, la dette publique s’accroit chaque année, le chômage s’amplifie et la crise économique qui frappe le pays menace d’emporter tout le système social. Dans ces conditions, ne serait-il pas préférable de déclarer immédiatement l’État en faillite, plutôt que de continuer à s’endetter à l’infini ? Le point de vue des économistes Miodrag Zec et Aleksandar Stevanović.

Propos recueillis par Omer Karabeg Miodrag Zec est professeur d’économie à la faculté de philosophie de Belgrade et Aleksandar Stevanović est chercheur au Centre pour le marché libre de Belgrade (Centar za Slobodno Tržište). Omer Karabeg (O.K.) : Actuellement, la dette publique de la Serbie s’élève à 65% de son PIB. D’ici la fin de l’année, elle pourrait atteindre 70%. Qu’est ce que cela veut dire dans les faits ? Miodrag Zec (M.Z.) : Cela veut dire que, si nous ne changeons pas radicalement de stratégie, nous allons bientôt payer le prix de nos erreurs passées, de nos erreurs économiques, de nos erreurs de développement. La Serbie risque de (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous